Débattre : forum du MLC

Forum officiel du parti MLC
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme

Aller en bas 
AuteurMessage
electronlibre
Modérateur
electronlibre

Nombre de messages : 147
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/12/2005

L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme Empty
MessageSujet: L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme   L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme EmptyVen 3 Fév à 5:02

OPA de Mittal Steel contre Arcelor: le revers de l'utra-libéralisme

Citation :

Arcelor : «Nous sommes prêts à résister»
Guy Dollé, le PDG du groupe sidérurgique européen, a fait preuve de fermeté lundi en affirmant qu'il allait «gagner la bataille engagée» contre l'OPA hostile du numéro un mondial, l'indien Mittal Steel • Le ministre de l'économie Thierry Breton a lui estimé «qu'il n'y avait aucun projet industriel sur la table» •
par Herve NATHAN
LIBERATION : lundi 30 janvier 2006

Ca m'a fait beaucoup rire d'entendre les membres de notre gouvernement s'indigner que Mittal Steel lance une OPA hostile sur Arcelor. Ces mêmes membres du gouvernement qui prônent une libéralisation totale des échanges commerciaux mondiaux sont enfin pris à leur propre piège sous nos yeux ébahis!

Ceci prouve les limites de ce système. Le libéralisme sans limites clairement définies, appelé par l'extrême gauche "libéralisme sauvage" ou "ultralibéralisme", est un danger pour un pays comme la France et les autres pays de l'Union qui ont des règles sociales bien plus avancées que bien des pays du monde. Le commerce mondial s'en retrouve complètement déséquilibré. Forcément des pays qui autorisent le travail des enfants, ou le travail de 60 ou 80 heures par semaine peuvent vendre des produits moins chers que ceux qui comme nous qui jouissons d'un confort social bien supérieur.

Bien sûr à court terme cela intéresse certaines entreprises auxquelles il est offert la possibilité de délocaliser dans ces pays sans lois sociales pour produire en détournant la loi du travail telle qu'elle est dans notre pays et être compétitifs.

Mais lorsqu'on réfléchit bien, à long terme la partie est perdue d'avance sauf si on supprime nos lois sociales et qu'on recommence à bosser comme on le faisait au XIXe siècle avant toutes nos chères révolutions dans le monde du travail. Franchement, ça ne donne pas envie.

Moi je suis plutôt pour un véritable contrôle des produits distribués en Europe, une vraie traçabilité (pour employer les termes à la mode). Sans sombrer dans le protectionnisme forcené on pourrait contrôler que les produits qui entrent en Europe aient été produits dans des conditions de travail acceptables pour les travailleurs. Cela remettrait un peu les pendules à l'heure et forcerait les gouvernements à créer des lois sociales pour pouvoir exporter vers l'Europe. De plus l'emploi en France ne s'en porterait que mieux.

Je sais que beaucoup vont penser que ce serait une mesure radicale de gauche voire d'extrême gauche mais je ne suis pas d'accord là-dessus. Les Etats Unis pays libéral par définition pratiquent le protectionnisme à tout va. Essayer d'exporter un produit vers les Etats Unis et vous comprendrez votre douleur. La seule différence c'est que le protectionnisme américain est fait sur des bases strictement économiques (équilibres financiers au sein du pays) tandis que celui que je propose est plutôt basé sur l'éthique du travail.

Etre libéral ne veut pas forcément dire vouloir exploiter les êtres humains pour faire du profit sur leur dos. On peut pratiquer un libéralisme intelligent et respectueux du travail des ouvriers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.notdeaf.com
Meuble
Langue pendue
Meuble

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/01/2006

L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme   L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme EmptyVen 3 Fév à 15:16

Ou alors faire travailler ceux qui sechent les cours? Plus sérieusement moi aussi ça m'inquiète le fait que les pays où il y'a moins de contraintes pour les industriels grimpent en flèche. La France est un pays qui devient de moins en moins productif et élitiste, or même l'élite française est concurrencée de nos jours, et est souvent obsolète. Le protectionnisme ne résoudra rien à long terme. Des solutions j'en vois pas des glorieuses, mais peut être qu'augmenter le nombre d'heures de travail, réduire les charges sociales, et être plus réaliste et en adéquation avec la situation mondiale permettrait de redecoller un peu vers le haut. Il est évident que pour inverser la tendance de grands sacrifice seront obligatoire sous peine de voir nos arrières petits enfants (si on survit) dans un pays du tiers monde!

Les Etats Unis vivent sur les crédits des banques chinoises, qui les financent pour éviter une crise mondiale, des ingénieurs et cadres indiens compétitif vont arriver en masse. Et un jour ces deux pays prendront le contrôle, et je doute qu'ils nous fassent de cadeaux, vu comment ils ont été exploités avant.
Il faudra donc compter sur l'union européene pour nous sauver, et lui permettre de regrouper un maximum de pays "culturelement intégrables" (il ne faut regrouper n'importe quel pays). Ainsi qu'une homogénisation sur le plan social et politique, pour en faire un bloc puissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electronlibre
Modérateur
electronlibre

Nombre de messages : 147
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/12/2005

L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme   L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme EmptyVen 3 Fév à 16:12

Meuble a écrit:
Ou alors faire travailler ceux qui sechent les cours?
Je n'ai pas compris la plaisanterie... Mais plus sérieusement je ne suis pas aussi pessimiste. L'Europe représente quand même un poids au niveau consommation même si on n'atteint pas les niveaux américains. Je ne vois pas pourquoi mon idée de protectionnisme social ne pourrait pas marcher à long terme???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.notdeaf.com
Meuble
Langue pendue
Meuble

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/01/2006

L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme   L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme EmptyVen 3 Fév à 16:35

L'europe est une unité, mais question sociale très différente, pour imposer un protectionisme social comme tu l'appelles il faut nous soyons homogénéisés et que tous les pays de l'union soient d'accord (ce que je doute vraiment très très fort).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electronlibre
Modérateur
electronlibre

Nombre de messages : 147
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/12/2005

L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme   L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme EmptyJeu 30 Mar à 1:06

Tu as raison... De plus il me semble pas que l'Europe soit gouvernée de manière démocratique mais plutôt par des économistes qui n'ont de conscience que lorsqu'il ont un intérêt à en avoir. On n'est pas prêts de voir ce type de protectionnisme du travail. Peut être quand j'aurais une grande barbe blanche???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.notdeaf.com
Contenu sponsorisé




L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme   L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'affaire Arcelor: Le revers de l'ultra-libéralisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Débattre : forum du MLC :: DEBATTRE :: QUESTIONS D'ACTUALITE-
Sauter vers: